Les matériaux utilisés pour les mini piscines

Construction d’une mini-piscine : tout savoir sur les matériaux

La mini-piscine regroupe de nombreux avantages, le principal étant d’avoir une vraie piscine sans avoir à demander un permis de construire. Le budget est également réduit : coûts de construction bien moins élevés, pas d’impôts supplémentaires et une quantité d’eau moindre. De plus, il n’y a pas besoin d’avoir un espace immense pour l’installer et sa construction est rapide. Le plus dur est de choisir le type de piscine souhaité et surtout les matériaux qui la composent.

Quel type de bassin choisir ?


Il existe plusieurs types de piscines de petite taille, à choisir selon les goûts et les contraintes du lieu où elle doit être installée. Avant de définir les matériaux à utiliser, il est primordial de savoir vers quel piscine s’orienter.

- La mini-piscine hors-sol

Ces modèles regroupent les bassins semi-enterrés et ceux posés au sol. Ils ont une structure en dur et étanche. Vite posées et pour un budget raisonnable, ces mini-piscines requièrent moins d’entretien qu’un bassin enterré. L’inconvénient peut être leur profondeur, qui ne sera jamais aussi importante que pour un modèle creusé. Au sein de ce groupe, on trouve à la fois les piscines démontables, que l’on hiverne chaque année et qui sont plutôt bon marché, et les piscines en kit beaucoup plus jolies, durables et solides.

- La piscine creusée

Les petites piscines creusées en béton requièrent, comme pour les plus grands bassins, la mise en place d’une dalle en béton. Le processus est le même que pour les grands modèles, mais la petite taille réduit fortement les coûts et la durée de la construction. De plus, il est en général plus facile de faire un bassin esthétique, avec de belles formes et un bel entourage, lorsqu’on choisit une piscine de petite taille.

- Le petit bassin végétalisé

Souvent sous la forme de piscines creusées, ce type de bassin est très en vogue grâce au peu d’impact qu’il a sur l’environnement. Ces bassins sont soit bétonnés soit directement en terre, à la façon d’un plan d’eau artificiel. Les traitements chimiques y sont remplacés par des plantes qui vont purifier l’eau du bassin.

- La petite piscine intérieure

Comble du luxe, la piscine intérieure devient facilement abordable si on la choisit au format mini. A condition d’avoir une pièce suffisamment grande, elle remplit de nombreuses promesses : eau chaude, possibilité de baignade toute l’année et à toute heure, espace de relaxation au sein de votre habitation, etc. Elle est enterrée ou semi-enterrée pour s’accorder avec élégance à votre intérieur.

Quels sont les matériaux existants ?


- Le béton

C’est le matériau favori pour les petites piscines creusées. Peu de composés égalent aujourd’hui son étanchéité et sa solidité. Le béton permet également de faire absolument ce que l’on souhaite en terme de taille et de forme de bassin. Certains fabricants utilisent des kits sur lesquels il projettent du béton. Cette technique permet de donner des formes encore plus particulières au bassin, ou de lui attribuer différents niveaux par exemple. Le cahier des charges est cependant plus compliqué à respecter et il faut avoir affaire à des professionnels très compétents en la matière.

- Le parpaing

Ce matériau, dans la construction d’une mini-piscine, est le plus avantageux financièrement. Les parpaings et les gravillons utilisés lors de l’installation amènent néanmoins à une structure qui va être sensible aux mouvements du terrain sur lequel elle est posée. C’est pourquoi les constructeurs utilisent ensuite un revêtement étanche plastifié et armé, augmentant ainsi largement la durabilité du bassin.

- Le bois

Le bois, matériau noble, est très à la mode pour la construction de piscines XS. Son côté chaleureux et son esprit nordique s’adaptent particulièrement aux bassins intérieurs, mais il fera également sensation à l’extérieur pour des bassins semi-enterrés. Une piscine xs en bois pourra être en kit ou fabriquée sur-mesure, semi-enterrée ou hors sol.

- Les coques

Très adaptées aux mini piscines, les coques en polyester sont livrées soit d’un seul tenant soit en plusieurs morceaux. Les coques d’un seul tenant sont très lourdes et entraînent des coûts logistiques non négligeables. Ces inconvénients disparaissent cependant lorsqu’il s’agit d’un bassin de petite taille. Les coques offrent une grande étanchéité et sont rapidement installées, mais elles ne permettent pas de sur-mesure.

Quel revêtement pour une mini-piscine ?


Lorsque l’on parle matériaux, il ne faut pas négliger le revêtement intérieur du bassin. Il existe trois grandes familles de matériaux qui vous permettront de donner une belle finition à votre piscine, à choisir encore une fois selon vos goûts et les contraintes associées à votre bassin.

- Le carrelage

Carreler son petit bassin permet de le personnaliser à souhait. Couleurs, formes, création de frises ou de motifs, les possibilités sont extrêmement nombreuses. Ce produit est néanmoins coûteux. Il faut également savoir qu’un carrelage n’est pas étanche, il faudra donc l’employer sur un bassin parfaitement étanche au départ.

- Le liner

C’est le produit le plus adaptable. Il convient à tous les types de piscines XS et présente beaucoup d’avantages. Fabriqué en PVC, il est ultra-étanche, très résistant aux éléments extérieurs comme les UV ou les algues, et peut être choisi antidérapant. Sa matière « douce » le rend également sécuritaire, il évite les bords coupants et tranchants liées à des matériaux comme un carrelage.

- L’enduit

Il existe deux types d’enduits utilisables à l’intérieur d’une piscine. L’un est utilisé uniquement en complément d’un carrelage, c’est un enduit hydrofuge qui va totalement étanchéifier le bassin. Le second est un enduit silico-marbreux qui peut être utilisé en finition. Ce dernier peut être teinté dans la masse et donnera un aspect béton naturel tout doux au toucher.