Sécurité mini piscine

Conseils de sécurité pour protéger une mini piscine

Premiers garde-fous pour éviter la noyade des enfants, plusieurs équipements de sécurité peuvent être installés sur une mini piscine afin de sécuriser la baignade. Les combinaisons d’installation sont variées et doivent répondre à des normes spécifiques. Voici nos conseils afin de vous équiper de dispositifs de sécurité fiables pour votre piscine.

Pourquoi sécuriser sa piscine est primordial ?

Protéger les enfants du risque de noyade est la 1ère des raisons qui doit vous convaincre d'installer un système de sécurité dans votre piscine. Tous les parents savent qu'un accident domestique peut très vite arriver lorsqu'un bambin erre et joue seul aux abords d’une piscine privée laissée sans surveillance.

danger piscine enfant

Ensuite, parce que la loi l'exige et le stipule par le biais des articles L128-1 et L128-2 du Code de la construction et de l’habitation. La législation oblige ainsi tout propriétaire de piscine à mettre en place au moins un moyen de protection.

Précision importante : cette réglementation est spécifique aux piscines enterrées ou semi-enterrées et ne concerne donc pas les piscines hors-sol.

L'importance de la conformité des équipements

Pour protéger une petite piscine enterrée ou semi-enterrée, le système D n’est pas une solution viable.

Les équipements de protection de piscine doivent être homologués et respecter les normes NF P 90-306 à 309 selon le type de matériel. La première des vérifications doit donc porter sur l’existence du logo NF qui certifie que le matériel est conforme. Il s’accompagne d’une attestation de conformité, obligatoire depuis le 8 juin 2004.

Le fabricant a dont l'obligation d'apporter la preuve qu’il a bien réalisé tous les essais prévus dans la norme correspondante, et que les conclusions du laboratoire indépendant sont conformes aux attentes.

L’absence de ces documents et preuves peut exposer à des poursuites judiciaires en cas d’accident.

Quels sont les différents dispositifs de sécurité ?

Il existe quatre grands éléments de sécurité pour piscine. Ces accessoires sont installables indépendamment ou en complément l’un de l’autre. Ils ne dispensent aucunement de la surveillance d’un adulte.

Les couvertures de protection

Pour être homologuées, les couvertures de piscine nécessitent d'être conformes à la norme NF P 90-308. Elles sont particulièrement adaptées aux mini piscines rectangulaires, voire octogonales et empêchent l’immersion accidentelle d’une personne. Il faut distinguer les bâches simples et automatiques :

⇒ Bâche de sécurité

Il ne faut pas confondre les bâches de sécurité et les bâches à bulles ou d’hivernage. Les bâches à barres doivent être suffisamment rigides et être équipées de fixations pour qu’un enfant de moins 5 ans ne puisse pas se glisser par dessous.

Un écart de maximum 10 centimètres est toléré en cas de soulèvement. Elles doivent aussi pouvoir supporter le poids d’une personne de 100 kg qui la traverserait. Pour être efficace, ce dispositif nécessite d'être installé dès que la piscine n’est plus utilisée, ce qui rend la manœuvre fastidieuse.

⇒ Couverture automatique

Également appelée volet roulant, la couverture automatique de piscine est insubmersible. Des attaches spécifiques permettent son ancrage à la piscine. Les couvertures automatiques peuvent être posées dès la construction de la piscine ou dans un second temps.

Parfois manuels, les volets électriques peuvent être alimentés par le réseau électrique de la maison ou grâce à des panneaux solaires. Le mécanisme de mise en route ne doit pas être accessible aux enfants et il faut toujours garder un œil sur un volet lors de son déploiement pour éviter les accidents.

Les barrières de protection

Si elles sont en conformité avec la norme NF P 90-306, les barrières de protection pour piscine, ou clôtures, empêchent l’accès intempestif à la piscine par les enfants. Devant mesurer au moins 1,10 mètre de hauteur (depuis le sol ou toute surélévation alentour) , il faut qu'elles puissent résister à une contrainte de jusqu’à 50 kg.

barriere securite piscine

Un enfant ne doit donc pas pouvoir l’escalader ni passer par dessous, d’où la nécessité d’un espacement inférieur à 10 centimètres entre le sol et le bas de la barrière. La barrière est associée à un portique qui permet l’accès à la piscine. Celui-ci ne doit pas pouvoir être manœuvré par un enfant dont l'âge de passe pas 5 ans.

Trois types de clôtures peuvent être implantés autour d’une petite piscine : la clôture fixe, amovible ou escamotable.

Les abris de piscine

C’est le dispositif de sécurité le plus fiable, mais aussi le plus coûteux. Les abris de piscine permettent de recouvrir entièrement un bassin et résistent au vent.

Un abri peut être fixe ou télescopique. Dès que sa hauteur dépasse 1,80 mètre, un permis de construire est obligatoire. L’abri de piscine préserve la chaleur de l’eau d'un bassin et permet de passer l’hiver sans risque de gel.

Les systèmes d’alarmes pour piscines

Contrairement aux autres accessoires de sécurité, l’alarme n’empêche pas les chutes accidentelles dans le bassin. Toutefois, elle se déclenchera et avertira grâce à un signal sonore. C’est donc une alternative légale à l’absence de tout autre mécanisme de sécurité. C’est la norme NF P 90-307 qui s’applique aux alarmes de piscines.

alarme securite piscine

Deux modèles d’alarmes sont disponibles :

⇒ L'alarme de détection périphérique

Grâce à la détection périmétrique (capteurs et émetteurs infrarouge installés autour du bassin), l’alarme se déclenche dès que quelqu'un franchit la limite définie.

⇒ L'alarme à détecteur d’immersion

Ce boîtier d’alarme immergé détecte les vagues formées par une chute dans la piscine. Selon la taille de la piscine, plusieurs boîtiers seront nécessaires afin de couvrir toute sa surface. Elle ne fonctionne pas lorsque la piscine est recouverte d’une bâche à bulles ou si le bassin a une pente douce.