Comment bien évacuer l'eau de sa piscine

L'évacuation des eaux d'une piscine privée

Vous êtes propriétaire d’une piscine privée. Pour différentes raisons, vous allez devoir régulièrement évacuer les eaux de votre bassin. Saviez-vous qu’une réglementation stricte s’applique, pour l’évacuation des eaux de baignade ?

Quand évacuer les eaux de sa piscine ?

Les raisons d’évacuer l’eau d’une piscine sont nombreuses :

- La volonté de ranger une piscine hors sol,

- La mise en hivernage de la piscine enterrée ou semi-enterrée,

- Des réparations à effectuer,

- Le changement du liner,

- La réfection de la peinture du bassin,

- La nécessité de retirer le calcaire sur les parois afin d’éviter la prolifération des algues,

- La volonté d’emporter une piscine hors sol, en cas de déménagement,

- Le renouvellement complet de l’eau du bassin (une opération préconisée tous les 4-5 ans)

A noter : la vidange complète d’un bassin est une opération exceptionnelle, car la présence d’eau participe au bon fonctionnement de l’installation. Elle exerce notamment une pression sur les parois et les maintient ainsi bien en place évitant les risques de déformation et de fissuration. De plus, vider totalement ses eaux de baignade est une solution peu économique et peu écologique.

Comment évacuer les eaux d’une piscine ?

Pour vider un bassin en totalité ou en partie, il est possible d’utiliser une pompe d’évacuation des eaux ou de procéder à l’évacuation par les bondes situées au fond du bassin. La pompe d’évacuation d’eau doit être branchée à un tuyau d’arrosage, si le propriétaire souhaite récupérer les eaux de baignade.

A quel moment vidanger sa piscine ?

L’idéal est de vidanger sa piscine en période sèche, en général à la fin de l’été quand les nappes phréatiques sont au plus bas. Le terrain évite ainsi de rendre le trop plein et de provoquer une inondation de la maison. De plus, un terrain trop imbibé va provoquer une forte pression sur le bassin, un phénomène responsable de la fissuration voire de l’effondrement de la construction extérieure. Ce risque existe, que les parois soient en béton, en polyester ou en panneaux. L’installation d’un puits de décompression à côté de la piscine extérieure permet de vérifier le niveau d’engorgement du sol.

L’évacuation des eaux de baignade et la réglementation

Deux solutions existent pour évacuer les eaux de sa piscine de jardin :

- Laisser l’eau coulée dans son jardin

- Utiliser le réseau d’évacuation publique des eaux usées (les égouts).

Evacuer les eaux de baignade dans le jardin

L’évacuation des eaux de baignade doit se faire en principe par infiltration, grâce à la technique de l’épandage ou plus rarement grâce à la présence d’un puits. Toutefois, déverser l’eau de sa piscine dans son jardin peut être impossible pour des raisons techniques liées à la nature du sol ou à la dimension du terrain.

Evacuer les eaux de baignade dans le réseau d’eau : une autorisation nécessaire

Si l’évacuation des eaux de piscine dans le jardin n’est pas envisageable, le propriétaire peut demander l’autorisation au maire ou au syndicat intercommunal gérant l’assainissement d’utiliser le système d’évacuation des eaux usées (point d de l’article R1331-2 du code de la santé publique). L’absence de réponse pendant 4 mois vaut refus. En revanche, si la demande est acceptée, elle va mentionner un certain nombre de contraintes :

- La quantité d’eau pouvant être déversée

- Les précautions à prendre lors de l’opération de rejet comme l’installation d’une grille pour retenir les déchets

- L’arrêt du traitement au chlore doit se faire au-moins 15 jours avant le début de la vidange 

- La qualité de l’eau déversée

- Le montant de la participation aux frais de collecte des eaux de bassin.

    Faire appel à un vidangeur professionnel

      Faire appel à un vidangeur professionnel est obligatoire, si le bassin contient de l’eau salée. Dans les autres cas, l’intervention d’un spécialiste est une sécurité. Il est alors conseillé de demander plusieurs devis, afin de comparer les tarifs d’une vidange de bassin privé dans votre région. Les devis sont alors établis en tenant compte de la taille du bassin mais également des difficultés d’accès au terrain.

      A noter : certains contrats de maintenance de piscine incluent les opérations d’évacuation (totale ou partielle) des eaux de baignade, notamment avant la période d’hivernage.